onglets

http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page_18.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/adresses.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page_10.html

 - -

Une vie sans gâchis fête ses 3 ans!

Le blog fête ses 3 ans alors pour commencer cette année 2017, j'aimerais faire un bilan des efforts que j'ai pu accomplir ces 3 dernières années et vous dévoiler ma bonne résolution pour 2017. Jamais je n'aurais pensé en créant ce blog qu'autant de personnes viendraient lire mes articles et reproduire les recettes que je poste régulièrement. Nous sommes de plus en plus à rejoindre le mouvement zéro déchet et à remettre en question le système de consommation actuel en faisant attention aux ressources comme l'eau et l’électricité, en réduisant notre apport en protéines animales, en désencombrant nos appartements, en vidant nos dressings, en faisant nous-même nos cosmétiques ou bien encore en nous dirigeant vers des marques plus éthiques et écologiques. Le zéro déchet attire des gens de tous horizons et c'est ça qui est super! Ce n'est pas un mouvement de riches ni de pauvres, c'est un mouvement qui rassemble aussi bien les personnes qui veulent réduire leurs dépenses et revenir à des choses simples, celles qui vont vouloir protéger la planète, celles qui vont vouloir offrir un monde meilleur à leurs enfants ou encore celles qui veulent faire plus attention à leur santé et à celle de leurs proches. Les raisons sont multiples et peuvent se multiplier!


Courant 2013. Remise en question de mon mode de vie. 

J'étais une parisienne typique. J'avais pris mon envol et emménagé dans mon premier studio en 2010. Pour célébrer cette indépendance je m'étais même offert des draps de luxe chez Printemps. J'allais, par facilité, faire mes courses au supermarché le plus proche, je craquais pour tout et n'importe quoi puisque ma morphologie me le permettait. Je faisais du shopping tous les mois, parfois plusieurs fois par mois, ma penderie était pleine à craquer de vêtements que je ne portais quasiment pas. Je m'achetais des objets déco parce que j'adore ça. Mon 17m2 était rapidement devenu encombré. J'avais tout un tas de produits cosmétiques et de grandes marques s'il-vous-plait. J'adorais les gels douche Le Petit Marseillais, j'ai probablement testé tous les parfums mais celui de mon enfance c'était orange-verveine. Bref je ne faisais attention à rien, je ne me posais pas de questions. Cette année, j'ai rencontré ma conscience. J'ai découvert qu'on s'encombrait d'objets qui ne nous servaient pas au court du déménagement de ma mère, qu'on massacrait la nature avec nos déchets plastiques, que la nourriture que je mangeais depuis ma plus tendre enfance n'était bonne ni pour moi, ni pour l'environnement. Bref il était temps de me réveiller et d'agir. L'année 2013 fut donc une année d'expérimentation pour moi. Il m'aura fallu plusieurs mois pour désencombrer mon appartement et pour arriver à un rythme de croisière au niveau des courses, c'est-à-dire ne plus oublier d'emporter mes pochettes à vrac quand je partais faire les courses.

2014. Confirmation du mode de vie zéro déchet. 

Lancement du blog. Une fois les habitudes alimentaires remplacées par une alimentation 100% bio et presque à 100% en vrac, je me suis mise à m'intéresser aux autres pièces. La salle de bain a connu une véritable révolution! Je me suis mise aux savons pour me laver le corps, au shampoing solide et j'ai même commencé mes premières expérimentations. Je faisais désormais mon propre shampoing sec, mon démaquillant, mon déodorant et mon dentifrice! J'ai vidé mon vanity aux 3/4 et ai fait don du surplus à un foyer pour femmes. Au cour de cette année j'ai déménagé ce qui m'a permis de refaire un tri et de tout revendre en brocante! Je me suis fait 400€ ce jour là ce qui m'a permis d'avancer la caution! J'ai découvert un livre (Sauvez Cette Planète! Mode d'Emploi) qui m'a permis de mettre en place tout un tas d'astuces pour éviter de trop consommer d'énergie et de ressources comme mettre une bouteille remplie d'eau dans le réservoir des toilettes. J'ai aussi adopté un lombricomposteur et j'ai découvert qu'avec les courses en vrac, j'avais fait 400€ d'économie par rapport à l'année précédente!

2015. Limitation de ma consommation de protéines animales. 

Cette année j'ai découvert l'existence de l'association Sea Shepherd qui lutte contre la pêche illégale et le massacre des baleines et autres mammifères marins. J'avais déjà grandement limité ma consommation de produits laitiers pour cause d'intolérance alors la découverte de la cuisine végétarienne fut un véritable plaisir pour moi. Ma mère a réussi à nous faire aimer presque tous les légumes ce qui est plus avantageux pour garder une alimentation variée (il n'y a que les endives que je n'arrive pas à manger). Cette année j'ai aussi appris à faire mon propre mascara ce qui indirectement contribuait à une cosmétique sans cruauté envers les animaux. J'ai fait réparer mon chargeur de téléphone portable au cour d'un Repair Café ce qui m'a permis de me rendre compte qu'avant de jeter il était très souvent possible de réparer nos objets électroniques. Un nouveau pas pour l'environnement en évitant de racheter et donc de participer à la destruction de paysages en extrayant les différentes matières premières. Mes déchets tiennent désormais dans un bocal en verre.

2016. Vers un régime 100% végétal. 

Curieuse comme je suis, après avoir découvert que la cuisine végétarienne était souvent plus riche et variée que la cuisine omnivore (et meilleure pour l'environnement et la santé), je me suis intéressée à divers films traitants sur le sujet comme Forks over Knives, Cowspiracy et Earthlings en même temps que je découvrais l'association L214. Le coup de grâce était porté et j'ai fini par bannir tous produits issus de l'élevage (viande, produits laitiers, oeufs) de mon frigo. Je ne consomme à ce jour plus que du miel produit dans le village de ma mère par le boulanger bio. Avec mon copain nous avons découvert tout un tas de restaurants vegans à Paris comme Le Tricycle, Sol Semilla, Tien Hiang, Soya ou encore Le Potager du Marais. En tant que grand sportif (boxe thaï depuis 20 ans), il s'est mis à suivre tout un tas de sportifs vegans sur internet et à regarder les protéines végétales pour son sport. Adoptées à 100%! En cette fin d'année je me suis essayée à mon premier bourguignon de seitan maison et nous avons fait notre premier repas de Noël 100% vegan!

2017. Objectif découverte de la mode éthique. 

Depuis le début de cette transition en 2013, je ne m'étais pas vraiment penchée sur l'habillement autrement qu'en achetant d'occasion chez Emmaüs ou Vinted. J'y trouvais mon bonheur et à prix réduits. Si pour les personnes ayant un petit porte monnaie comme le miens cette solution reste la meilleure, celle qui se trouve en haut du podium c'est bien la mode éthique. J'ai découvert au court et surtout à la fin de l'année 2016 des marques éthiques, écologiques et vegans et j'ai bien envie de me lancer dans une garde-robe aussi minimaliste que d'habitude mais cette fois-ci en remplaçant mes pièces par des vêtements de qualité, faites en matières naturelles (bannir le plastique c'est aussi le bannir dans sa penderie) et sans cruauté envers les animaux. Évidement, on ne change pas toute sa garde-robe d'un seul coup. Je changerais les pièces prioritaires cette année car je ne roule toujours pas sur l'or. Je traine les mêmes tennis depuis 4 ans, je n'ai aucune jupe qui m'arrive au mollet (j'estime que j'ai passé l'âge pour porter des mini jupes moulantes Topshop), pas de joli pull qui tienne réellement chaud et des t-shirts en viscose qui sentent la transpiration même lorsqu'ils sont propres. L'objectif de cette année sera de remplacer ces pièces et ce n'est pas mince affaire car je suis probablement la nana la plus compliquée en terme de choix vestimentaire! Et dans un avenir plus lointain j'aimerais que ma penderie soit vierge de toute pièce provenant d'une marque de fast fashion! Il sera évidemment toujours question d'écologie et de zéro déchet alors soyez au rendez-vous!


Bonne année 2017 à toutes et à tous, merci à celles et ceux qui me suivent au quotidien 
et bienvenue aux nouveaux lecteurs!


23 commentaires:

  1. Quel beau parcours!
    Toutes tes étapes ont été inspirantes, du moins pour moi, je ne connais ton, blog que depuis deux ans, mais chaque article me motive encore, plus! A chaque fois je pioche, une, deux voir plus d'idées!
    Ainsi, j'ai adopté ton bouillon de légume, maison, ta recette de shampoing sec, le recyclage des collant, quelques unes de tes recettes. Je me lance aussi dans la mode éthique, coté marque éthique.N'ayant pas non plusuyn gros budgets, n'épargne pour m'offrir quelques pièces qui dureront, un peu comme toi.Le reste du temps c'est l'occasion : dépôt, vente, vide grenier, recyclerie, friperie, pas souvent Emmaüs ( car Pa smprés de chez moi), récup de copines. C'est aussi une manière pour moi de participer l'écologie, de ne pas enrichir les marques faste fassions elle même, mais plutôt les petites boutiques et associations solidaires, et d'avoir quelques part des vêtements moins " pollués" par les produits de fabrication, puisque déjà portés et lavés. Mais le renouvellement de certaines passera aussi par démodé éthique. Quand on change de fan de s'habiller, on revoit aussi sa faon de consommer, moins mais mieux! On revient toujours au même principe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas de quoi épargner mais j'ai décidé que l'argent qu'on m'a donné pour Noël et celui que j'aurais pour mon anniversaire serviront à m'acheter les dits vêtements car en effet l'éthique ça coûte assez cher!

      Supprimer
  2. Super parcours Mélanie, c'est un plaisir de te suivre et je me dis qu'à l'époque où tu fabriquais des jolis vêtements (j'ai toujours ton sac noeud à fleurs) et moi des bijoux (tu te souviens ?) les choses ont bien évoluées ! Je trouve que ton changement a été rapide en tout cas et mon objectif cette année est de passée à la vitesse supérieure (faire des efforts c'est bien mais s'activer un peu c'est mieux !).
    Je te souhaite donc une excellente année, une année tout en minimalisme avec de belles expériences !
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui je me souviens j'ai d'ailleurs toujours le bracelet que tu m'avais confectionné :D Chacun avance à son rythme mais si tu ressens qu'il faut que tu accélères le pas vas-y ;p Bonne année jolie Manon <3

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Quel beau parcours inspirant ! J'ai hâte de voir ta résolution de cette année se mettre en place à travers les articles de ton blog ! Concernant l'alimentation végétale, une chose me gêne un peu, c'est la nécessité a priori de devoir se supplémenter en vitamine B12. Qu'en est-il de ton côté par rapport à la vitamine B12 ? T'es-tu informée là-dessus ? En prends-tu ?
    Merci d'avance pour ta réponse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon copain m'a offert mon premier pot de vitamine B12 pour Noël! Elle est indispensable si on ne veut pas avoir de problèmes neurologiques plus tard. Je prends un comprimé par jour et ça n'est pas du tout contraignant pour moi. Je me dis que n'importe quel être humain en vieillissant ou bien dès le plus jeune âge peut avoir à suivre un traitement pour diverses raisons de santé. Beaucoup d'omnivores vont développer avec l'âge du cholestérol ou d'autres maladies alors qu'en étant vegan je limite ces risques. Je ne suis pas de ceux qui pensent que l'être humain n'est pas fait pour manger de la viande. Nous sommes à la base des chasseurs cueilleurs mais notre rythme de consommation de la viande a changé radicalement depuis la fin de la 2nde guerre mondiale et nous sommes beaucoup trop à en demander pour continuer à en manger ainsi. L'apport en vitamine B12 est le prix à payer pour ne plus consommer de produits carnés et il est selon moi beaucoup moins cher que celui que l'on paye quotidiennement pour manger de la viande d'élevage.

      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse ! Je suis actuellement plutôt flexitarienne mais je trouve qu'il n'est pas évident de savoir quand il est utile de se supplémenter en vitamine B12. T'étais-tu intéressée à la vitamine B12 en mangeant de la viande environ 1 fois par semaine ?

      Supprimer
  4. joli parcours ! et puisque tu fais maison déjà tes cosmétiques et tes plats cuisinés, pourquoi pas ta garde-robe, alors ?! (je te taquine puisque la couture est un de mes "loisirs" de coeur, mais c'est vrai qu'on peut aussi être éthique côté fringues en créant soi-même ! soi en choisissant les matières ad hoc, soit en recyclant, bref, il y a de quoi s'amuser !) à bientôt pour la suite de tes aventures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà cousu mes propres vêtements mais ma machine à coudre est tombée en panne et j'avoue qu'elle est lourde à apporter à un repair café mais je trouverais un jour la motivation :) en attendant je tricote ma première écharpe!

      Supprimer
  5. Génial tu t'appelles comme moi !!!
    Bonne année à toi, tu as tous mes vœux de réussite pour tes projets 2017 ��

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour le récit de ce beau parcours très inspirant tout comme ton blog :o) Tous mes vœux de BonheurS pour cette nouvelle année ! Au plaisir de te lire. Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Bravo pour ton parcours ! :-* J'ai les mêmes objectifs que toi pour 2017, et je galère... Je ne trouve rien ou presque d'occasion (tailles pas pratique, ça ne me va jamais et je ne trouve pas beaucoup de choses qui me plaisent) donc ça fait 2 ans que je me traîne les mêmes vêtements, qui ne sont pas de super qualité donc sont plutôt abîmés... Bref la galère ! J'avais trouvé une super marque de Jeans (Mud Jeans, je recommande à fond !) mais la forme ne m'allait pas... Compliqué compliqué, je repars de 0. :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles de la coupe des jeans par rapport à ta morphologie ou tout simplement des modèles? Quand mon jean me lâchera je pense me tourner vers cette marque.

      Supprimer
  8. Argh ! Mais tu a le droit de mettre une mini-jupe à n'importe quel âge si ça te chante ! Oublions les "on dit" et les "il faut" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai j'ai mal tourné ma phrase! Je ne me sens plus trop à l'aise dans les jupes courtes et mon métier d'origine y est pour beaucoup car quand on est fleuriste on se tord un peu dans tous les sens donc le court ça fait longtemps que ça ne me plait plus :)

      Supprimer
  9. Chère Mélanie,
    Je te suis depuis quelques mois désormais et j'adore vraiment tes partages. Ton blog est frais, inspirant, authentique.
    Je te souhaite une année 2017 riche en nouveaux pas vers un mode de vie plus durable, tout en prenant les chemins qui t'apportent le plus de joie, et beaucoup de bonheur(s) au quotidien. J'espère que tu vas doucement mieux après ce nouvel an bousculant.
    Emilie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel message plein d'amour merci beaucoup ça me touche énormément! Je me remet de mes émotions petit à petit même si je resterais toujours sur mes gardes à l'avenir. Bonne et heureuse année 2017 à toi, Emilie. <3

      Supprimer
  10. Bonjour Mélanie,
    j'ai eu un cheminement assez similaire au tien. Si ce n'est que j'ai commencé par le végétarisme et qu'une période de chômage m'a menée à une grosse remise en question: quels étaient mes besoins actuels et futurs?
    j'ai aussi mon blog (et j'ai mis le tien dans mon blogroll). http://cattleyasblog.blogspot.fr/
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton témoignage et merci beaucoup pour le blogroll, je vais tenter de revenir sur ton blog de temps à autre :) <3

      Supprimer
  11. quel beau parcours!!! Comme pour toi, mon cheminement s'est fait par étape et je trouve que c'est ainsi que les changements sont les plus durables. En 2017 la mode responsable ce sera pour mes enfants (j'ai dejà reussi ce défi pour moi petit à petit, et je vais juste remplacer ce qui arrive en fin de vie). Très bonne année à toi, pleine de nouveaux petits pas :)

    RépondreSupprimer
  12. Belle démarche et je vais continuer à passer régulièrement par ici !

    Samantha

    RépondreSupprimer